mercredi 23 août 2017

Petites et grandes Histoires

Quand les élèves prennent la parole

                                                                   

L’histoire du racisme:

Si le racisme existe encore aujourd’hui il a évolué au fil du temps; c’est pour ça qu’il faut comprendre son histoire.

D’abord il y a eu l’esclavage au XVIIIème siècle ou « traite négrière » qui faisait de ces Africains capturés de la marchandise pour travailler comme des esclaves dans les plantations des colonies d’Amérique.

hist1

Puis vers le XIXème siècle le racisme s’est beaucoup développé à cause des scientifiques (surtout les biologistes) de l’époque qui faisaient des « sciences racistes » comme une appelée la « phrénologie » qui servait à comparer les crânes des africains noirs à ceux des européens.

C’est incroyable mais ces scientifiques trouvaient ça normal ?!!

Ils les comparaient aussi avec des crânes de singes et calculaient un « angle facial » d’une ligne partant du sommet du front en suivant l’inclinaison du nez. Avec des outils qui ressemblaient à des compas ils mettaient les hommes dans des catégories: plus l’angle était proche de celui d’une statue grecque plus on était soi-disant plus intelligent et parfait!

Les biologistes (dont beaucoup de Français malheureusement) classaient aussi les hommes en fonction de la couleur de leur peau, de leurs yeux de leur taille… On était par exemple en latin un Homo Europeus, un Homo Asiaticus etc…avec des cartes sur les « races humaines »!

Le pire c’est dans les manuels scolaires comme le « Tour de la France par deux enfants » où on montrait des gravures avec le « faciès » des chaque « race » en disant quelles sont leurs qualités et leurs défauts. La soi-disant parfaite étant la « race européenne »…

hist2

Heureusement que les scientifiques et les professeurs se sont rendu compte de leurs erreurs et ont changé les programmes!

Ce racisme scientifique était encore très puissant il n’y a pas si longtemps: un dictateur en Allemagne, Hitler, voulait éliminer tous ceux qui selon lui n’étaient pas de vrais Allemands. C’est pour cela qu’il s’en ai pris aux Juifs et a créé des camps d’extermination pour les éliminer de la société pour que seuls les personnes soi-disant de race « supérieure » puissent se développer en Allemagne.

Jusqu'en 1991 les « Noirs » et les « Blancs » étaient séparés en Afrique du sud comme sur cette photo ou l'on voit que certaines plages n'étaient réservées qu'aux Blancs. Les gens étaient séparé aussi ailleurs dans l'espace public (transports, stades, toilettes etc... !

Aujourd’hui le racisme n’est plus biologique comme ça mais il prend d’autres formes: les racistes s’attaquent aux origines, aux langues, aux cultures ou aux religions différentes de la leur.

hist3

Beyza, Hind, Gulperi.

Illustration : Safia

                                                           

       

       Les médiateurs municipaux.

Les médiateurs municipaux travaillent pour la mairie de Mulhouse. Leur chef c’est le maire Jean Rottner.

hist4

Les médiateurs règlent les problèmes sans sanction et si une situation dégénère ils préviennent les forces de l’ordre.

Lorsqu’elles interviennent l’individu qui pose problème devra payer une lourde amende!

Souvent les médiateurs agissent pour sécuriser les écoles et les collèges à l’entrée et à la sortie pour calmer les problèmes comme les insultes, les incivilités et les bagarres.

Mais les médiateurs municipaux sont surtout appelés en cas de petits problèmes de voisinage qui peuvent être très très pénibles comme la musique trop forte tard le soir ou des gens bruyants.

hist5

Zinedine, Kemal et Anas.

                                                                       

 

Malala a eu le Prix Nobel de la Paix 2014.

Lorsqu‘elle a reçu son prix à Oslo elle remercié tout le monde qui l’a soutenu. C’est la première Pakistanaise qui a eu ce prix. Son combat c’est le droit à l’éducation des filles qui vont moins à l’école que les garçons dans plein de pays…

Dans la « vallée de Swat » où elle vivait et allait à l’école avec ses copines des terroristes Talibans ont transformé leurs beaux rêves en cauchemar: ils ont détruit des centaines de petites écoles de villages là-bas!

Un jour qu’elle rentrait de l’école en bus des terroristes s’en sont pris aux enfants pour dire aux filles que c’était interdit d’aller à l’école alors elle a osé se rebeller et on lui a tiré une balle dans la tête sur un côté du crâne, c’est pour ça qu’elle a survécu. Elle a été soignée en Angleterre. Mais elle est un peu paralysée sur un côté du corps et quand elle parle du côté gauche de la bouche.

Dans son discours, elle parle au nom de toutes les filles ailleurs dans le monde comme par exemple au Niger avec Boko Haram qui capture et maltraite des jeunes femmes.

Avec l’argent du prix elle va s’occuper de son association pour construire des écoles pour les filles dans son pays et ailleurs. Elle espère comme ça que beaucoup de filles pourront réaliser leurs rêves en apprenant des choses.

En fait, une de ses copines qui voulait devenir médecin avait été mariée de force à 12 ans et comme elle avait son premier enfant à 14 ans elle devait rester chez son mari et à arrêter d’apprendre.

Elle l’a même partagé avec un autre monsieur Indien qui lui aussi a aidé des enfants dans son pays. Elle a dit que c’était bien parce que souvent les Pakistanais et les Indiens sont ennemis et que là à Oslo ils sont amis pour la même cause!

hist6

Mériem, Chiraz, Hind.

Illustrations : Irma et Baha

                                                                   

 

La police municipale

Celui qui commande cette police est le maire de Mulhouse, J. Rottner. Elle est chargées surtout des infractions au code de la route et de régler les incivilités courantes.

Pour les affaires plus graves qui demandent des enquêtes c'est la Police nationale qui s'en occupe.

Les policiers mulhousiens sont armée (arme de poing, bâton de défense, gaz lacrymogène et gilets par balles).

Ils ont aussi plusieurs brigades : canine (les chiens sont dissuasifs et recherchent la drogue), à vélo (pour la sécurité des parcs et en centre-ville), en moto aussi pour interpeller les excès de vitesse.

Les policiers sont en fait très gentils, comme tout le monde et on peut leur parler et si l'on reste poli et respectueux ils le seront aussi. Ils ont parfois une mauvaise image mais n'oubliez pas qu'ils sont avant tout à notre service pour qu'on vive en sécurité !

hist7